_roman_SF

// 47ème pellicule : Si t'es de chair, cité de pierres

D'un côté les calanques, de l'autre les bétons, d'un côté le jaune, de l'autre le blanc. D'un côté des courbes, de l'autre les lignes.
Deux villes qui se côtoient dans un même temps, pourtant espacé de plusieurs semaines.
Un ami m'a dit : "on va dans les calanques", un ami m'a dit "va vers Meriadeck".
Alors on écoute et on y va.


Voici une trace de Marseille, voila une trace de Bordeaux, sur 38 vues (la pellicule s'est étirée au maximum ...), se répartissant temporellement de chaque côté du Mur d'Hadrien.


Nous reprenons le cour normal du temps et du décompte des pellicules. Nous en sommes à la 47ème...

Bon visionnage !

Immeubles au panier

La marseillaise

Oustau Bigarrado pouncho de diamant

Montée de rue

Cassis bleu

Mister P

Calanque de la maronaise

Danger

Bunker

Les Pharillons

Massilia 

Pigeon vole

Fracture du ciel

En regardant le soleil tombé

Eclairer son chemin

Chutes de pierres

Petit marseillais

Envie d'un plongeon ?

Fin de jour



-----------------------------------------


le slip royal

Traverser sur les clous

Géant de pierre

Imbriqué

Kaleidoscope 

la linea verde

Déserter 

Le tube

Le Clin d'oeil

Pause repas

Les vélos jumeaux

Déshumaniser

Celui qui se cache

Tomber en l'air

Pause cloppe

Miroir aux alouettes

Se mirer dans le miroir

Sortir du trou

Attendre

// 47ème pellicule : Si t'es de chair, cité de pierres // 47ème pellicule : Si t'es de chair, cité de pierres Reviewed by Unknown on 12:14 Rating: 5

8 commentaires:

  1. Whaou !!! Sauf peut être deux ou trois je suis amoureux de toute la pelicule. Les couleurs de la lumières sont comme celles que j'ai vu la bas, Marseille, on s'y croirait, et toujours de supers compo avec trois fois rien et beaucoup de talent. L'oeil aiguisé pour voir qui parle à qui et qu'est ce que ça nous raconte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le "qui parle à qui" fonctionne aussi avec le "qui regarde quoi" ;) Je crois que la photo, en tant qu'objet dans un cadre, n'a d'importance que pour celui qui regarde, moins pour celui qui la fait. Parce que moi, je suis toujours plongé dans un cadre plus vaste que celui que je photographie, et ce qui importe pour ma bouille, c'est cet environnement qui m'entoure...
      Tout cas, il y a certaines photos de ton blog qui me plaise beaucoup, dont la 1ere du 29 septembre, ce bout de foret qui t'invite, ou celle-ci : http://1.bp.blogspot.com/-Ys9moFhvyQM/UGdV5NvNrnI/AAAAAAAACRs/F-sQFUbJPRU/s1600/IMG_3891.JPG
      Content de suivre tes aventures ;)

      Supprimer
  2. "Tomber en l'air"... j'adore cette image que l'on pourrait croire extraite d'un dessin animé de "Laureline et Valérian" sur une musique de Jacques Higelin ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà que le dessin animé est légèrement allumé, effectivement, la voix d'higelin te fait tomber la tête en l'air :-p Elle a été prise au conseil régionale d'aquitaine, et j'ai du jouer des coudes pour ne pas avoir un seul drapeau dans le cadre ... j'aime pas photographier des drapeaux ;)

      Supprimer
  3. Daniel... Du Pont Des Demoiselles6 octobre 2012 à 01:58

    J'avoue que j'ai un petit faible pour ta photo "Fin du jour". Très belles couleurs et une composition ou une prise de vue tout à fait en rapport avec le titre que tu as trouvé.
    Toujours un immense plaisir de voir tes images pleines de réalisme et d'actualité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui plus est, cette photographie n'est pas un poil retouché ou saturé, la pellicule a rendu ça fièrement ... Ce fut vraiment un soleil rouge comme un charbon ardent qui a dit au revoir ce soir là ... Merci pour le petit mot Daniel ... du pont des demoiselles ;)
      As tu vu d'ailleurs ce que le CREA a pu établir comme lien social à l'intérieur de ce bâtiment ? C'est vraiment une sacré expérience, j'ai même vu mon bureau modifié en pouponnière ;) super résurrection pour cette sacré bâtisse !
      Regarde par là, tu trouveras peut être ce qu'est devenu ton local : http://crea-csa.over-blog.com/
      A plus tard !

      Supprimer
  4. Jolie travail, c'est quoi comme péloche?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ;)
      Alors, c'est une portra 160, que je n'achèterais plus au final : Elle manque de punch, et les basses lumières sont trop feutrées pour être honnête ;) J'utilise un filtre polarisant pour un peu rehausser les couleurs, mais les noirs deviennent noirâtre du coup. Alors il faut surexposer un peu... Bref, ça devient compliqué !
      Autre reproche (mais c'est normal, sont iso est petit), elle est beaucoup moins "flexible" qu'une ektar par contre. Peu d'erreurs de calcul de lumière sont possibles...
      L'intérêt vient dans le grain très fin, mais pour la photo de rue, ou la photo de paysage, c'est pas forcement ce que je recherche ...

      Supprimer

RECHERCHE DANS CE JOURNAL

Crédit photos et textes Talion'h Kaärd. Tous droits réservés. Fourni par Blogger.