_roman_SF

// 77ème pellicule : Où que tu creuses

Voici la 5ème pellicule consacrée à l'île crétoise, une Fuji S200 qui étend sa lumière comme à travers une grotte. Cela tombe bien, beaucoup de rocailles et de pierres et de sables et de graviers dans cette pellicule.

La lumière est ce qu'elle est sur cette île : crue, vive, aiguë. Ainsi nos yeux s'habituent à se plisser pour ne pas être assailli par les photons furieux. Devant eux s'étend alors un paysage en éternel demi-jour. Un faux crépuscule. Une très légère apocalypse.

A un moment nous avons été suivi par une petite chapelle qui nous guettait de très loin, accroché à la montagne dans l'obscurité des oliviers.

Il y a des villes roses, des villes grises, des villes blanches. Et des villes bleues.

Il y a des routes que vous arpentez dans le silence, toute simple, et qui vous font croire qu'à un moment ou à un autre, des gens les ont quittés et sont allés aussi simplement dans la garrigue. L'exploration du quotidien. On reste accroché à notre route, un fil conducteur qui doit bien amener quelque part et on laisse les heureux fuyards s'aventurer vers des chemins inconnus. Dans le secret.

"Où que tu creuses dans cette terre, tu ne trouveras que les os et le sang des meilleurs des hommes". Voila ce qui est écrit sur cette lame.




Brin d'herbe


La femme qui murmurait à la bouche des chevaux

Le Mur

Rempaillage express

A travers les vitres salles

Coin de rue de Chania

Le labyrinthe

Plastofoin

Poisson rouge


Starck ou Lanister ?

Gaaaaarde-à-vous !
Les touristes aux panneaux


Nous vous observons, marcheurs

Regarder de biais mais pas trop

Allez au travail

Une route vers plus loin

Les rochers aux mouettes

Apparition

Bunkerurbain

Piège à filles

Ne tenir qu'à un fil

Totem

Suivre la flèche

Ulysse est allé boire un coup de raki

La poubelle des plages

Cité de plastique

Celle qui nous guette

Le chemin de fer

Les champs d'oliviers

La première en forme de dernière
// 77ème pellicule : Où que tu creuses // 77ème pellicule : Où que tu creuses Reviewed by Unknown on 14:43 Rating: 5

4 commentaires:

  1. J'A-DO-RE !!!! Tout.... les photos, les couleurs, les prises de vue, les cadrages. Chapeau, très beau résultat. M

    RépondreSupprimer
  2. Les photos sont restées cadrées "dans leur jus", d'où la bande noir de la pellicule tout autour...

    RépondreSupprimer
  3. Magnifiques photos! Bravo!
    Bon week end!
    Photographe Gil Zetbase
    http://www.gilzetbase.com/

    RépondreSupprimer

RECHERCHE DANS CE JOURNAL

Crédit photos et textes Talion'h Kaärd. Tous droits réservés. Fourni par Blogger.