_roman_SF

// 74ème pellicule : Dans les entrailles du navire

Il y a deux ans, une étude scientifique japonaise à démontré que visionner des photos de bébés chats avant un quelconque exercice améliorait significativement la concentration et l'attention portée au sujet.
Cela marche aussi avec les bébés tout court, mais je n'avais pas cela sous la main.

---

Comme souvent en périple, j'ai toujours deux appareils photos avec moi. Dans moi pourrais-je dire.
Le truc qui ressemble à un fléau d'arme en métal noir, lourd et froid, pas vraiment hospitalier, est chargé avec une pellicule couleur.
Et puis un truc gros comme un paquet de cloppes (des 100's tout de même), vêtu de plastique noir, léger et pratique. Lui est toujours chargé en noir & blanc.

---

Avant d'arriver sur une île, il faut prendre un bateau.
Avant de prendre un bateau, il faut attendre au port.
Le notre s'appelle Pirée, nous sommes à quelques rues où le chanteur Pavlov Fyssas s'est fait assassiné il y a un an maintenant par les néo-nazis d'Aube Dorée, et sous la couverture de la police complaisante.

---

Faire un voyage en bateau, c'est accepter le fait de commencer la traversée digne, frais, pétillant, et de la finir rouler en boule sur le tapis du second pont, agglutiné au milieu des "sans-fauteuils", livide et pâteux.
Heureusement les stewards, mi-flasque, mi-stoïque, sont toujours là pour vous faire passer l'envie de vous endormir à coup de café grec qui ressemble à s'y méprendre à un café turc ...

---

Après, ce n'est qu'une question de façades et de rues.



Bon visionnage !



Exercice de concentration

Attendre sa barbe pousser

Pêcheurs à l'affut

La tête dans les étoiles

Regarder les ombres croître

Y aller

Entaille ferroviaire

Le Tao des quais

Flânerie de steward

Les hommes du port

L'homme seul

La lectrice voyageuse

La poupe

Bateau de survie pour rêves houleux

La rue d'Harris

La femme télé

La maison Arménis, tailleur de lames

Celui qui transforme les flèches en bijoux

L'odeur du thym frais, poivrée.

La mouette d'os

Reviendra t'elle ?

Marchant dans la nuit, marché de nuit


// 74ème pellicule : Dans les entrailles du navire // 74ème pellicule : Dans les entrailles du navire Reviewed by Hugues Dargagnon on 12:58 Rating: 5

8 commentaires:

  1. Entaille ferroviaire :-)
    j'adore !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais même pas si il y a encore des trains qui passent par là...

      Supprimer
  2. Magnifique. Tes titres illuminent tes images. Merci de partager, toujours. Tous ces héros du quotidiens. Fee

    RépondreSupprimer
  3. Elles sont belles tes photos ..... et les souvenirs remontent jusque dans mes yeux humides. M

    RépondreSupprimer

RECHERCHE DANS CE JOURNAL

Crédit photos et textes Talion'h Kaärd. Tous droits réservés. Fourni par Blogger.