_roman_SF

// 70ème pellicule : Un autre été

Qu'est-ce qui diffère une saison d'une autre ? Un été d'un autre ? Les grains de sable sont-ils vraiment disposés différemment sur cette plage qui pourrait ressembler à toutes les autres ? Les barrières de protection au bord d'un quai sont-elles apparues hier ? Le mois dernier ? N'étaient-elles pas là depuis toujours ?
Et ce Miroir d'Eau sur les bords de Garonne, tellement photographié, n'est-il pas le lieu de rendez-vous d'acteurs municipaux en CDD perpétuel, embaucher pour jouer la même scène aux photographes émerveillés ?

Mêmes décors, mêmes cadres, mêmes lieux.
Mais il y a toujours, sûrement, quelque chose qui change ?

22 poses en Noir et Blanc, Ilford 400, entre Toulouse, Bordeaux et les mers.

Bon visionnage


Un sceau à la mer


Croisage

Unijambiste à midi

Jusqu'à écoeurement

Tremblouille

Nouveaux quais, nouveaux gens

Gambettes

Larguer

La solitude de l'aspirateur



----------------------------------------




Transport de munitions

Aménagement

Sable mouvant




----------------------------------------



Triptiques








--------------------



Ancien monde

Invitation





--------------------



Chercher dans les coins


Plein midi




--------------------


A bout de course


Pimientos

L'ubiquité des pieds


// 70ème pellicule : Un autre été // 70ème pellicule : Un autre été Reviewed by Hugues Dargagnon on 10:47 Rating: 5

2 commentaires:

  1. la tof pimiento est génial, manger trop épicé, cul hérité...et dire qu'il voulait surement passer inaperçu le mec et bien non tu étais là avec ton fidèle ami et craque c'est dans la boite...bien vu l'artiste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pris dans une petite ruelle de Nice, le pauvre homme sortait du troqué passablement fatigué, on sentait bien qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas ;)

      Supprimer

RECHERCHE DANS CE JOURNAL

Crédit photos et textes Talion'h Kaärd. Tous droits réservés. Fourni par Blogger.